Marro Jean-Pierre,Fonds d’écran,Photos
 

Escale de « L’Hermione » Nice

17 photos

  

Escale de «L’Hermione» Nice

Depuis juillet 1997, l'Association Hermione-La Fayette s'est lancée dans une formidable aventure, la reconstruction de la frégate Hermione, navire, qui, en 1780, permit à La Fayette de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance.
Un défi technique dans le respect de l'authenticité. : reconstruire le plus fidèlement possible la frégate d'origine, tout en tenant compte des contraintes règlementaires actuelles, notamment en matière de navigabilité, un navire de plus de 65 m de long portant trois mâts et 2 200 m2 de voilure. Un navire dont la coque est entièrement réalisée en chêne, un grand mât à 54 mètres au-dessus de la quille, un puzzle de plus de 400 000 pièces de bois et de métal,1 000 poulies,1 tonne d'étoupe pour le calfatage,26 canons tirant des boulets de 12 livres sur le pont de batterie et 6 canons tirant des boulets de 6 livres sur le pont de gaillard.
La reconstruction de l'Hermione avait pour objet de lancer une frégate capable d'un mode de navigation au long cours et transocéanique, avec un équipage de professionnels et de bénévoles. Dans ce cadre, l'Hermione une fois achevée a réalisé la traversée de l'Atlantique depuis Rochefort jusque Boston sur les traces de La Fayette. Après son grand périple aux Amériques, la frégate de la Liberté fera escale dans 12 ports avec, à son bord, 350 jeunes gabiers, dont une centaine sont mobilisés par l'Organisation Internationale de la Francophonie, partenaire de l'Association Hermione-La Fayette. Leur point commun : les deux entités partagent les mêmes valeurs de liberté, de solidarité et de paix, et veulent s'engager pour la jeunesse grâce à une aventure humaine et maritime d'exception. Douze étapes, des rendez-vous à vivre ensemble dans chaque port.



Autres pages | 1 |         | Les galeries |
 

Autres pages | 1 |         | Les galeries |